La Vie en boutis

La Vie en boutis

Christine


Coussin sur soie boutissé

Coussin sur soie Thaïlandaise  4 fils  - Modèle création Christine - Fait mains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


22/05/2017
4 Poster un commentaire

Sac Louise

sac Louise.JPG

 

sac Louise 1.JPG

 

sac Louise 2.JPG


19/03/2017
2 Poster un commentaire

Boutis sur soie et perles

BOUTIS SUR SOIE, selon les modèles de Dominique Fave

 

Son site : https://www.dominiquefave.com/

 


22/02/2017
1 Poster un commentaire

Lampe représentant les pavements du Palais des Papes

 

IMG_5063.JPG

 

Christine s’inspirant des pavements (1) du Palais des Papes.

Premier grand bâtisseur du Palais des Papes, Benoit XII (1334-1342) achète et fait reconstruire le palais épiscopal. Si les grandes salles du Palais Vieux (la partie la plus ancienne) reçoivent des dalles de pierre, dès 1336 est passée une série de commandes importantes -  près de 120 000 carreaux -, les plus onéreux étant destinés à la chapelle pontificale.

(1) Pavements du Palais des Papes d’Avignon : Céramiques aux motifs géométriques divers, tels que rosaces, rose des vents, animaux hybrides, motifs héraldiques, oiseaux etc.

IMG_5057.JPG


09/02/2017
4 Poster un commentaire

La Japonaise de l'Enclave

 ob_66ff29_japonaise-002.jpg

Modèle trouvé dans un magasine de décoration. Agrandi, Modifié, Boutissé. Modèle réservé aux adhérentes de l'atelier du boutis.

 

Réalisation Christine

 

 

 

Le kimono (de kiru et mono, littéralement « chose que l'on porte sur soi ») est le vêtement traditionnel japonais. Il est souvent confondu, à tort, avec les vêtements d'entraînement des arts martiaux (keikojijudogikarategi). Avant l'introduction des vêtements occidentaux au Japon, le terme kimono désignait tous les types de vêtements ; de nos jours il se réfère à la robe traditionnelle japonaise, de forme T, portée essentiellement pour les grandes occasions.

 

SOURCE :  ICI

 


16/12/2016
11 Poster un commentaire

Le blason du Pape François

En vue de la célébration, des 700 ans de notre histoire de l'enclave des papes qui s'étendent dans divers siècles, de celui du Moyen Âge en finissant par celui de l'industrialisation, dont Valréas fut la Capitale du cartonnage, Christine Reboul, dont nous ne présenterons plus, très connue dans le monde du boutis traditionnel, vient de remettre au père Olivier Dalmet un boutis représentant le blason du pape François, afin qu'il lui soit remis.

 

ARMOIRIES PAPE.jpg

 

BOUTIS DALMET 002.jpg

 

Clic  : Le blason du pape François, en boutis


29/09/2016
1 Poster un commentaire

Sacs à goûter

 

 

Sacs à goûter pour les petits enfants - les crayons sont boutissés

 

SAC GOUTER 001.jpg

 

SAC GOUTER 003.jpg

 

SAC GOUTER 004.jpg

 

 

Source : ICI


27/09/2016
8 Poster un commentaire

Ombrelles en boutis

ombrelle 06 09 2016 002.jpg

 

ombrelle 06 09 2016 006.jpg

 

OMBRELLE 001.jpg

 

OMBRELLE 002.jpg




Création des deux ombrelles par  Christine

 

L'ombrelle est un symbole de souveraineté en Asie, dans les régions de culture bouddhique. Le grand stûpa de Sanchi, remontant au IIIe siècle avant notre ère, est couronné d'un mât portant trois ombrelles superposées. Ces ombrelles, stylisées, couronnent également les stûpas de Birmanie (hti incrustés de pierreries) et le toit de certains temples au Laos et en Thaïlande.

Dans le bouddhisme tibétain, l'ombrelle qui protège de la souffrance fait partie deshuit signes auspicieux.

L'ombrelle blanche était un attribut des souverains d'Inde et d'Asie du Sud-Estindianisée, notamment de ceux de Birmanie, du Royaume de Champā et du Laos(elle est représentée par exemple sur les armoiries du Cambodge et sur celles du Laos avant 1975).

Dans l'Antiquité chez les Grecs et les Romains, l'ombrelle était un signe de puissance divine et humaine. L'Église catholique l'utilise sous le terme d'« ombrellinos » pour couvrir le pape et les évêques dans leurs édifices religieux respectifs. Catherine de Médicis l'introduit en France en tant qu'accessoire de mode féminin porté par des pages. Au19ème siècle, il devient individuel et portatif et s'utilise dans la rue. Les bains de mer sur les plages du Nord, apparus dans les années 1820, amènent l'ombrelle sur les plages, où le teint des bourgeois et aristocrates doit rester pâle (à cette époque et jusqu'à l'entre-deux-guerres, être bronzé était un signe d'appartenance à une classe sociale qui travaille au soleil, donc inférieure), donnant par ailleurs naissance au parasol.

Source Wikipédia


06/09/2016
6 Poster un commentaire

Robe de mariée, les différentes étapes


14/05/2016
0 Poster un commentaire

Armoiries de Valréas

ARMOIRIE VALREAS.jpg


29/02/2016
2 Poster un commentaire